# Madame le Maire, Depuis deux maines M

# Madame le Maire, Depuis deux maines M. Antile est venu deux fois pour l’enlèvement des encombrants dans la cour de son domicile et qui datent depuis l’Ouragan Maria. Enfin, hier un Monsieur appelle M. Antile pour lui dire : “Nous venons demain 22/02 à 5h 30/6 heures de matin”. Ce matin donc réveil à 5 h pour être prêt à accueillir. C’est à 7 h 30 que M. Antile reçoit un appel : “Le camion est en panne, si nous ne venons pas ce matin, ce sera pour vendredi 23/02 à la même heure”. Il est 11 h 45 : personne ! Donc on recommence demain. D’ailleurs, la rue des Iguanes, qui est étroite c’est d’ailleurs une impasse, est toujours encombrée de tôles etc…. Croyez-vous que cela est bien normal ????? Merci de faire le nécessaire.

Magnifique conférence de Marie-Pierre Dillenseger à Lausanne sur les enjeux de l’année du Chien de Terre qui ne sont pas sans rappeler ceux de…

Magnifique conférence de Marie-Pierre Dillenseger à Lausanne sur les enjeux de l’année du Chien de Terre qui ne sont pas sans rappeler ceux de Saturne en Capricorne allié à Jupiter en Scorpion et plus généralement l’importance des forces temporelles dans nos vies. Elles en seraient, selon la pensée chinoise, à 50 % constitutives. Merci ?

Vous recherchez un séjour d’évasion dans 1 endroit calme, verdoyant

- Vous recherchez un séjour d’évasion dans 1 endroit calme, verdoyant……
– Vous aimez les excursions et visites (Baux de Provence, Arles, la Camargue…….)
– Vous êtes adeptes au golf, aux promenades à cheval,à l’histoire …….
– Vous voulez être choyé et déguster d’excellentes grillades et plats à l’ancienne (cuisses de grenouille fraîches, rognons de veau sauce madère, ris de veau, joues de bœuf confites….) le tout dans 1 ambiance chaleureuse….!!!!
Alors cette adresse est pour vous…!! Venez, c’est par ici…!!!!
Vietnam est un meilleur choix pour vous, il y a beaucoup de beaux paysages comme la baie d’Halong, les montagnes à Sapa, Maichau, Puluong…
Faîtes un 

Circuit Vietnam Cambodge pour rencontrer les gens sympathiques, doux et souriants! Vous trouverez plus de détails en cliquant sur 

http://www.circuit-vietnam-cambodge.com/tours/Autres_circuits_combines/Circuit_au_Vietnam_Cambodge_Laos_et_Thailande_30_jours_29_nuits.html

Analyse très intéressante des enjeux de l’année du Chien de Terre dans laquelle nous sommes entrés hier, en totale concordance avec ceux de…

Analyse très intéressante des enjeux de l’année du Chien de Terre dans laquelle nous sommes entrés hier, en totale concordance avec ceux de Saturne en Capricorne et de l’entrée imminente d’Uranus en Taureau. En substance, s’allier avec la terre et faire de notre montagne notre ascension. Astrologie chinoise et occidentale ne font qu’une !

Vous voulez qu’on vous raconte une pays en 12 épisodes de podcasts ? Camille Maestracci a passé 2 ans au Qatar, et vous pourrez écouter ça dès…

Vous voulez qu’on vous raconte une pays en 12 épisodes de podcasts ? Camille Maestracci a passé 2 ans au Qatar, et vous pourrez écouter ça dès lundi dans Binge Actu (et dès demain sur Libération.fr).
S’abonner à Binge Actu dans Apple Podcasts : https://itunes.apple.com/fr/podcast/binge-actu/id1291983052… et sur Soundcloud : https://soundcloud.com/binge-actu/

Je suis le genre de personne capable de faire mourir un yucca, et qui achète souvent de la salade pour la faire pourrir dans le bac à Kro du frigo

Je suis le genre de personne capable de faire mourir un yucca, et qui achète souvent de la salade pour la faire pourrir dans le bac à Kro du frigo. Mais, et j’en rends compte très souvent ici même, je suis un passionné de la ville, des villes du monde et de ses recoins, des friches urbaines, sauvages comme apprivoisées.
Quand mes enfants étaient petits, j’ai traîné des centaines de fois avec des poussettes dans les rues de l’est parisien, passant et repassant dans les mêmes endroits pour observer chaque détail. Depuis qu’ils sont plus grands, j’ai du me mettre au running pour avoir un prétexte de scruter les perspectives des quartiers qui renaissent, les zones ferroviaires qui laissent place à des buildings, les transports qui changent et les trottoirs de plus en plus gagnés par l’aléatoire. Depuis toutes ces années, j’ai observé la ville qui changeait imperceptiblement d’aménageur. Fini les grands plans massifs des trente glorieuses : dorénavant, pour des raisons d’économie ou d’air du temps, les habitants se mettent à recréer eux même des contrastes ou de l’inattendu, sur leur balcons, sur un bout de voirie concédée, dans des lieux en reconversion proposés à la créativité végétale des riverains. Ce qui m’a toujours usé à Paris depuis que je suis venu de ma province, c’est son coté minéral, qui autrefois incarnait la modernité hygiéniste, côtoyant les parcs et jardins d’ornement, bien symétriques. Aujourd’hui, on peut voir des herbes folles laissées à dessein par les agents municipaux fracturer des pavés, des carrés de terre jadis recouvert de grilles et de merdes de chiens abriter des salades, et en marchant en fin de journée, il n’est pas rare de percuter les goutelettes qui sourdent des balcons où les riverains aiment de plus en plus faire pousser autre chose que des géraniums.
Tout ça pour dire que le végétal m’intéresse, car il est un révélateur profond de nos mutations urbaines et sociales. Je ne m’intéresse pas à la culture d’un point de vue technique (par exemple : planter des salades), peut-être parce que que je n’ai pas la patience, ou aussi parce que je viens de la campagne, dans des montagnes aux forêts inextinguibles, et que j’ai emmagasiné des feuilles pour le reste de ma vie. Mais on a tous une raison de se passionner pour le végétal et le vivant : mon père était ingénieur agronome, mon frère élève des vaches en extensif, une de mes anciennes directrices est active dans le projet de la ferme du Rail (https://www.fermedurail.org/), qui recycle un ancien espace de la petite ceinture pour y implanter une ferme, un ami a commencé à planter 3 radis il y a 3 ans dans 100m2 de jardin en jachère en haut de Menilmontant vient même d’y installer 2 poules qui lui procurent un oeuf à la coque tous les matins, la voisine demande parfois qu’on arrose ses plantes quand elle part, et devant ma fenêtre, le printemps est un enchantement car les arbres municipaux se parent de fleurs gigantesques, me rappelant le Cap et ses jacarandas en fleurs à la fin de l’hiver austral.
Mais revenons à mon ami et ses poules : il se trouve que c’est Alexandre Brachet, le boss d’Upian, un des partenaires historiques de Binge Audio. Il raconte souvent qu’avec son jardin en ville, il a vécu ce qu’il appelle son “épiphanie”. Comme on avait deux raisons distinctes, personnelles et ancrées en nous même d’en faire un produit éditorial, et bien on en a fait un podcast (bande annonce ci-dessous) et une newsletter (https://www.bonsplants.com), qui seront lancés le 15 février. C’est Thibaut Schepman qui est au micro et au stylo, et toutes les équipes Upian et Binge dans la boucle pour les maquettes, la musique originale, le montage, le paramétrage du mailchimp, du patreon (oui, on va vous en parler bientôt), du soundcloud et du iTunes.
Une vraie oeuvre collective, décidément une attitude bien contemporaine…
-> https://www.bonsplants.com (le 15 février, et avant si vous êtes un professionnel ou un influenceur magique des internets et que me demandez gentiment le lien privé d’écoute)

« A peine la neige est-elle tombée que déjà se pose la question de la responsabilité des pouvoirs publics dans cette affaire »

« A peine la neige est-elle tombée que déjà se pose la question de la responsabilité des pouvoirs publics dans cette affaire »…. Attendons nous sereinement à une séquence hypnotique d’histoires de « naufragés de la N118 » qui témoignent sur les antennes que personne ne les a prévenus, ne leur a amené à boire et à manger, et qu’Hidalgo démission. Je ne sais pas trop s’il faut maudire l’habitude terrible que nous avons collectivement pris de chercher systématiquement des responsables pour évacuer notre impotence à jauger nous même les éléments provenant des aléas climatiques, mais ce qui est certain c’est qu’on ne peut pas dire « il y a trop de fonctionnaires » le mardi et réclamer une voirie immaculée le mercredi. Peut-être que quand l’hystérie collective aura fondu avec les flocons boueux dans le caniveau, nous aurons la seule explication qui vaille à ce bordel urbain qui plaît tant aux enfants et alimente le moulin à idées reçues en Moon boots : il a neigé, quoi.

La presse libre

La presse libre…de gauche…
J’en ai connu des rédactions…
Midi Libre…France Inter…FR3…TF1…la Cinq…RMC…
Une expérience qui me permet d’affirmer :
- l’écrasante majorité des journalistes est de gauche.
…mais d’une gauche engagée. Très.
Même s’ils sont dans un média payé par l’ensemble des auditeurs/télespectateurs…ils orientent en fonction de leurs certitudes.
C’est humain.
Et comme j’ai toujours fait passer mes éventuelles convictions (car, étant à l’écoute des convictions de tous, j’essaye de me forger une opinion personnelle, qui est forcément évolutive, sauf à être engoncé dans des certitudes absolues, gage du sectarisme)…après la nécessité d’être le plus honnête possible , j’ai eu quelques “fritages” avec des confrères…
Je me souviens à RMC, d’une consoeur qui n’aimait pas que je remplace la lâche expression “banlieues difficiles” par des circonvolutions précisant que ce n’étaient pas les banlieues qui étaient difficiles, mais certains habitants issus de l’immigration, qui en exploitaient les faiblesses de l’état.
Consoeur qui a quitté la rédaction, pour devenir…l’attachée de presse d’un élu de gauche.
Au moins c’était clair.
Mais la victoire surprise dEmmanuel Macron, nous montre qu’une partie du Peuple a compris : gauche et droite, font, la politique de ceux qui nous dirigent.
Alors, vouloir créer un média “de gauche” mais “indépendant”, est aussi utopique que de vouloir mettre dans la même cage d’un zoo, des lions et des gazelles…

Fin de la délibération du jury “Petites ondes” que je préside à Longueur d’ondes (travaux de fin d’étude, autoproduits, de radios associatives),…

Fin de la délibération du jury “Petites ondes” que je préside à Longueur d’ondes (travaux de fin d’étude, autoproduits, de radios associatives), avec les éminentes Lolita Voisin et Leila Djitli. Nous avons débattu et discuté plus de 2h, et c’est toujours un plaisir que d’échanger autour des oeuvres, et de se laisser convaincre par les arguments éclairés des autres. On se demande toujours un peu pourquoi de oeuvres se retrouvent embarquées dans un dialogue compétitif un peu vain, mais c’est toujours nécessaire de passer du temps à cheminer dans un ensemble, essayer d’y trouver sa voie, et tenter de restituer à un groupe professionnel une vision engagée mais collégiale d’un art ou d’un secteur. Au final, nous annoncerons tout à l’heure un palmarès cohérent, que nous assumons tous les 3 sans nuances. Et en moi, la fierté et le petit bonheur tapi dans l’ombre d’avoir la possibilité de permettre à un.e auteur.trice ce soir de se sentir récompensé et distingué.

Voici un panorama des enjeux de la 5G où j’essaye de m’y retrouver dans les fréquences, usages et technologies utilisées

Voici un panorama des enjeux de la 5G où j’essaye de m’y retrouver dans les fréquences, usages et technologies utilisées. La 5G tient sur deux lettres mais cache une complexité incroyable !
Plus un panorama des expériences lancées dans le monde et la position des acteurs industriels que sont les équipementiers et les fournisseurs de composants pour mobiles, avec un zoom sur quelques industriels français du secteur (probablement très incomplet).
Cet article est une version plus approfondie du sujet que j’avais commencé à explorer dans le Rapport du CES 2018.
Ma méthode est toujours la même : je n’y connais rien au départ et je creuse le sujet avec les informations disponibles en scrutant les sites idoines. Et je navigue dans un monde techno qui n’est pas des plus facile à vulgariser !